le projet

Au fur et à mesure de l'avancement du financement, nous envisageons de procéder de la manière suivante :

Financement

Ce projet a un coût estimé à environ Frs 100'000.- pour son ensemble. Nous avons besoin de votre aide pour ce financement. Évidement Frs 100'000.- est un gros investissement. Un don même modeste serait un apport précieux pour aller plus rapidement au but de ce projet. Si vous aimez les beaux paysages, la chaleur, les différentes cultures, alors venez voir par vous-même l’avancée de nos travaux, nous vous ferons visiter cette région et nous vous accueillerons avec plaisir.


Au centre de la ville de Dar-Salam, à 15 minutes de la capitale de Nosy-Be Hell-Ville, existe les restes d'un terrain de basket. Celui-ci est utilisé du matin jusqu'à la tombée de la nuit par des enfants, des ados, des jeunes adultes pour jouer et encore jouer. Le projet comprend une peinture neuve avec les lignes de jeux, la rénovation des paniers avec leurs supports. Egalement la rénovation des gradins, des toilettes et des douches. Ces travaux ont été faits en 2019.


Toujours à Dar-Salam, à la demande des autorités scolaires de Nosy-be, nous avons créé une salle de classe supplémentaire, plus de 30 enfants du quartier ne seront plus obligés de se déplacer à plusieurs kilomètres pour trouver de la place à l’école ; des coûts de transport très lourds pour les parents seront ainsi évités. Nous avons également construit un portail pour l’entrée sur la zone scolaire, beaucoup de vélos, motos, piétons et chariots à bœufs traversent la surface de l’école, ce qui est dangereux pour les enfants. Nous avons effectué la rénovation des toilettes de l’école afin de les rendre utilisables et salubres. Rénovation de la place de jeux et du mobilier scolaire. Monsieur Jean-Baptiste Adabe Zafimaharo Directeur de l'école publique en photo et la remise du calendrier Salama-be à la fin des travaux en février 2020.


À ce jour, les adolescents ayant fini leur scolarité essaient de trouver de maigres revenus sans la possibilité de se former à une profession, ou alors de faire des études (universitaires ou techniques). Dans un premier temps nous désirons équiper une surface artisanale avec de bons outils, pouvoir offrir à un grand nombre de personnes la possibilité d'utiliser ces outils pour faire de petits travaux privés sous la supervision d'un menuisier local et de bénévoles qui ont envie de passer quelques jours de vacances et qui désirent donner quelques cours. Durant ce même temps nous allons proposer à certaines personnes motivées de pouvoir se former, suivre des cours et surtout pouvoir leur offrir un revenu pour des mandats que nous allons trouver et développer. Des cours de dessins informatiques ont déjà été donnés et se poursuivent actuellement. Deux ordinateurs ont été mis à disposition de l’association.


L’état de Madagascar et la Ville de Nosy-Be mettent à disposition (sous conditions) des terrains pour la création de structures qui profitent à la population. Nous allons entreprendre les démarches afin de pouvoir construire notre centre de loisirs et de formation, salle commune équipée de cuisine, WC, douches, pour diverses manifestations, conférences, formations diverses, repas etc. Un atelier de menuiserie, serrurerie, électricité, plomberie etc. Salles de cours pour diverses formations, hygiène, écologie, gestion, informatique, lecture, devoirs scolaires etc. Une bibliothèque, un accès à internet, tout cela sous la supervision de bénévoles locaux, d’expatriés et de volontaires internationaux. Certainement qu’il faudra créer un poste d’animateur, responsable et surveillant du site.


Nous aimerions pouvoir construire en annexe du centre de loisir et de formation, un orphelinat et un endroit d’accueil pour les jeunes démunis et sans famille. D’une capacité de 50 lits pouvant accueillir des ados de 12 à 18 ans, ainsi que d'un appartement pour les gérants. Chambres de 2 à 4 lits, salles d'eau, cuisine, salon, et salle à manger. Un endroit convivial dans un cadre familial sous la supervision de l’état malgache. Un certain nombre d’enfants orphelins ou n’ayant pas de structure familiale se trouvent à Nosy-Be, le problème pour eux ne se situe pas dans la première enfance. La solidarité africaine est très présente mais dès que ces enfants deviennent adolescents, ils se trouvent confrontés aux adultes, aux petits travaux très souvent illégaux, à l’alcool etc. C’est à ce moment qu’ils ont besoin d’une structure familiale mais avec des limites précises, besoin d’être stimulés, encouragés et surtout aimés.


Au fur et à mesure de l’avancement du site nous aimerions pouvoir proposer à ces jeunes des formations avec la garantie qu’ils puissent trouver des revenus, une indépendance financière et ainsi leur éviter de se retrouver livrés à eux-mêmes., Nous voulons trouver des opportunités économiques locales, trouver les besoins dans l’économie locale, les former et de pouvoir leur proposer un travail.